À propos

Pourquoi un blog ?

Autour de la future fondation, l’envie est venue très naturellement d‘imaginer ce que l’on dénomme aujourd’hui blog. Mais il s’agira plutôt de carnets de notes sur les thèmes qui m’intéressent. J’ai choisi la formule blog pour ses capacités à raconter en temps réel, à construire une belle histoire de rencontres, de découvertes avec pour seul sujet la culture, au sens large.

Figureront des échos à des événements, à des expositions, mais aussi des plongées dans le patrimoine du monde entier. Passant de l’art à la mode sans oublier l’architecture (ma formation principale) ou les voyages et la cuisine, ces notes seront de petites bulles d’évasion à partager avec tous ceux qui pensent, comme moi, que la culture a plus que jamais un rôle capital à jouer dans le monde d’aujourd’hui.

Passionné par l’architecture, les arts, la culture, je suis Espagnol mais aussi profondément citoyen du monde. Mon ambition est notamment de créer une fondation qui pourra aider de jeunes artistes, des talents émergents à s’épanouir dans leurs carrières.

Né à Barcelone, j’ai eu le privilège d’être éduqué dans les meilleurs établissements et universités du monde. Parmi les arts, j’ai choisi mon terrain de prédilection, l’architecture. C’était une évidence, une vocation : « je voulais être architecte ». J’ai poursuivi mes études à l’Université de Barcelone (UAB), un doctorat en Belgique et puis aussi des cursus à Lausanne, Paris, Buenos-Aires, Sao Paulo et Rome. J’ai choisi pour spécialisation la rénovation dans le respect des bâtiments tout en m’intéressant aussi à l’architecture intérieure. Dans mes pérégrinations multiples, j’ai également eu la possibilité de concevoir mes premiers projets architecturaux.

Si je me considère comme un citoyen du monde (je pratique sept langues et je voyage en permanence), j’ai une grande affection pour Paris. La ville lumière trouve un écho dans un opéra qui m’est cher : La Bohême de Puccini. Et, quand je pense au parcours de Puccini, un musicien que j’admire particulièrement, je me pose la question de savoir quel aurait été son destin s’il n’avait reçu l’appui de mécènes. Et je suis particulièrement fier du rôle qu’a joué ma famille dans la carrière de Puccini ; une bourse lui a permis d’étudier la composition au conservatoire de Milan. Aujourd’hui, j’ai l’envie de perpétuer des initiatives de mécénat dans le respect et souvenir des réalisations de ma famille autrefois.

Comment peut s’épanouir un talent s’il n’a pas les moyens d’étudier ou de suivre un apprentissage transmis par un maître?

Toutes ces questions me taraudent et je me suis fixé un projet de vie. J’ai pris la décision d’essayer d’aider de futurs talents en les incluant dans un grand projet auquel je suis particulièrement attaché : « Maximiliano de Cabrera Foundation for the Artistic Patronage ». Cette fondation aura des activités de mécénat dans le sens noble de ce terme.

Autour de cette fondation, en train de s’établir, je souhaite découvrir et aider de jeunes artistes, artisans, créateurs à trouver les opportunités qui permettront de faire évoluer leurs carrières. Je m’attacherai à mettre ces talents en relation avec le réseau de connaissances que j’ai au fil du temps construit dans le monde entier. Je leur offrirai mon soutien et la possibilité de poursuivre leur voie artistique et professionnelle.

J’ai le bonheur d’être le père deux enfants, Leonardo Maximiliano et Maria Alba Valentina pour lesquels je suis un père dévoué. Mais la chose la plus importante que je souhaite leur transmettre est aussi une forme de devoir que nous avons : inspirer et encourager les artistes.

Pour mettre en oeuvre mes objectifs, je me suis choisi une devise personnelle qui m’inspire et dans laquelle d’autres pourront se reconnaître : «If we can believe it, we can do it».

Dans un monde particulièrement complexe aujourd’hui je demeure profondément optimiste. Je souhaite apporter ma petite pierre à un bel édifice où la culture, incarnant ce qu’il y a de mieux chez l’homme, tiendra une place prépondérante.

Ce site, sous forme de blog, de carnets de notes en liberté sera le reflet de ce qui m’intéresse, ce qui m’interpelle, dans des secteurs très variés. Je vagabonderai de l’architecture à la cuisine en passant par la mode sans oublier la musique, la littérature… Je humerai l’air du temps tout en appréciant les richesses du passé. Cet espace de liberté sera le reflet de mes découvertes au cours de voyages, de rencontres. À l’image d’un parcours de ce que l’on qualifiait jadis très joliment d’«honnête homme».

Vous pouvez consulter la Biographie Héraldique de Maximiliano de Cabrera en cliquant ici.